Les évènements de l’association

Bourges : Journée de sensibilisation du milieu associatif auprès des jeunes.

Publié le 10/06/2021  

Nous passons la journée à Bourges avec notre association pour une opération de CAP rallyes pour les collèges et lycées de Bourges, amenés à rencontrer différentes associations. Ils ont été bien sûr préparés à l’avance à cette journée.
Pour la nôtre, les élèves doivent réaliser un défi, apporter des bouchons de liège, et répondre à un quiz sur nos actions.
Les différents établissements ont apporté, au total, 3600 bouchons , soit environ 25Kg .
Pour cette première opération, les élèves ont fait un circuit de 11 kms à travers Bourges avec arrêts aux stands des associations participantes.
Bravo à eux.

Les bouchons collectés au Beer’Berry

Publié le 03/06/2021 à 06:25 | 

Loïc Leroux, propriétaire du Beer’Berry et Bernard Audat ont installé le 126e point de collecte.
Loïc Leroux, propriétaire du Beer’Berry et Bernard Audat ont installé le 126e point de collecte.
© Photo NR

Vendredi matin, Bernard Audat, le président de l’association Les Bouchons de liège du cœur 36, est venu installer un bac de collecte de bouchons de liège et synthétiques à la brasserie artisanale Beer’Berry, rue Sylvain-Rebrioux à Déols. Ancien courtier en vins, Bernard Audat, à la suite d’une longue maladie, s’est rendu à l’hôpital Galien-de-Clocheville (Tours), dans le pavillon des enfants malades du cancer. Afin d’aider les enfants isolés, il a eu l’idée de collecter les bouchons des bouteilles de vin et a créé l’association.
Onze usines de transformationCette dernière, après avoir récupéré les bouchons, les trie et les vend aux usines de transformation. Ceux en liège partent à l’usine de Soustons, dans les Landes, à raison de 350 € la tonne, en sachant qu’un bouchon pèse cinq grammes. Quant à ceux synthétiques, l’association les vend à une usine en région Grand Sud. En France, il existe onze usines pour les bouchons de liège et quatre pour les synthétiques.
Les bouchons en synthétique sont broyés sous forme de lentilles afin d’être utilisés pour la fabrication d’ensembles pour jardin, par exemple. Ceux en liège sont destinés à devenir des matériaux isolants, des revêtements de sol, des supports pour la pelouse des terrains de football ou des panneaux décoratifs, entre autres.
Dans l’Indre, 126 points de collecte sont installés. L’argent collecté est reversé à l’association Cancen (Cancer Centre) pour subventionner la recherche et apporter du confort aux malades ayant de faibles revenus : frais de télévision, prêt d’ordinateurs ou de vélos d’appartement par exemple, frais de trajets, de repas et d’hébergement pour les parents.
L’association participe aussi à la réimplantation du chêne-liège comme à Arcachon, où, en dix ans, 300.000 arbres ont été replantés pour retenir la dune du Pilat. 
Les bouchons peuvent aussi être déposés au siège de l’association, 6, allée des Genêts au Poinçonnet. Contact : tél. 06.32.14.73.55.

Enlèvement de 1,8 t de bouchons de liège triés = nouveau chèque pour la recherche contre le cancer à l’ordre de CANCEN.

Publié le 10/05/2021 à 18:40 |

Avec l’aide de nos amis bénévoles,  nous venons de charger 1800 kg de bouchons en liège pour un entrepreneur qui les broie et ainsi leur donne une seconde vie pour servir d’isolant.
Notre association va pouvoir faire un nouveau don à CANCEN et nous en sommes ravis,  car nous espérons ainsi contribuer à combattre le cancer.
Cette maladie terrible qui nous a enlevé notre fille chérie.

Rappel de notre site internet : Https://lesbouchonsdeliegeducoeur36.fr

Nouveau collecteur de bouchons en liège

Publié le 03/05/2021 à 06:25 |

Gaêlle Dupré a reçu le collecteur des mains de Bernard Audat.
Gaêlle Dupré a reçu le collecteur des mains de Bernard Audat.
© Photo NR

L’association « Les Bouchons de liège du cœur 36 » a procédé, mercredi, à l’installation d’un nouveau point de collecte, le 105e, pour les bouchons en liège et synthétiques usagés. Bernard Audat, le président, a remis un collecteur à Gaêlle Dupré, de l’hôtel-restaurant Amarys, au Poinçonnet, qui se fait un plaisir de participer à cette œuvre de solidarité.
Depuis sa création en 2008, l’association, dont le siège social est au Poinçonnet, a pour objectif principal, d’aider la recherche pour la lutte contre le cancer. « Notre mission, explique Bernard Audat, consiste en la collecte et le tri des bouchons qui sont ensuite vendus à des entreprises de recyclage ou à des artisans, qui les transforment en isolant, semelles de chaussures, panneaux d’affichage, balles de baby-foot… L’intégralité des fonds récoltés est entièrement reversée à l’association Cancen, présidée par le professeur Philippe Colombat et basée au CHU Bretonneau, à Tours. » Les actions menées par Cancen sont tournées vers le cancer : recherche sur cette maladie, bourses de recherche, amélioration des conditions d’hospitalisation des malades, mise en place d’ateliers d’art thérapie…
Des points de collecte dans deux départements.
Grâce à la mobilisation de ses bénévoles et partenaires, « Les Bouchons de liège du cœur 36 » comptent à ce jour 65 points de collecte dans l’Indre et 40 dans le Cher. Elle dispose actuellement, au dépôt du Poinconnet, d’un stock d’environ quatre tonnes de liège et d’une tonne de synthétique, triées, qui vont connaître une deuxième vie.
Pour connaître les lieux de collecte, être volontaire pour installer une urne ou devenir bénévole, contacter Bernard Audat au 06.32.14.73.55, ou aller sur le site internet lesbouchonsdeliegeducoeur36.fr

Une urne pour les bouchons en liège

Publié le 22/04/2021 à 06:25 | 

L'urne a été installée sous le préau en face de la bibliothèque.
L’urne a été installée sous le préau en face de la bibliothèque.
© Photo NR

Didier Duvergne, maire de Luant, entouré de quelques adjoints et conseillers municipaux a mis en place, mardi, une urne destinée à collecter les bouchons en liège ou en synthétique pour l’association Les Bouchons de liège du cœur. La boîte est installée à proximité de l’ancienne pompe des pompiers, sous le préau en face de la bibliothéque. Depuis sa création en 2008 par cinq bénévoles, l’association, dont le siège est au Poinçonnet, a pour objectif d’assurer la promotion du chêne-liège et d’aider à la recherche contre le cancer. «Notre mission consiste en la collecte et le tri des bouchons. Ils sont ensuite vendus à des artisans ou des entreprises de recyclage afin d’être transformés en isolant, semelles orthopédiques, balles de baby-foot… », explique Bernard Audat. L’intégralité des fonds récoltés est entièrement reversée à l’association CANCEN que préside le professeur Philippe Colombat, à l’hôpital Bretonneau de Tours. « Ils servent à améliorer les conditions d’hospitalisation des malades, à l’achat de matériel médical, à la prise en charge de l’hébergement des proches et à la recherche sur le cancer et les maladies orphelines. »
Forte de ses 220 bénévoles dans les départements de l’Indre et du Cher, Les Bouchons de liège du cœur a collecté, l’an dernier, neuf tonnes de bouchons.
Site internet : lesbouchonsdeliegeducoeur36.fr

Des collégiens récupèrent des bouchons pour la recherche contre le cancer

Publié le 08/03/2021 à 19:25 | 

Nous saluons l’arrivée de plusieurs sacs de bouchons en provenance du collège Joseph Rocheton dans le Loir et Cher, collecte organisée par Madame Alexandra Pigelet, en accord avec Madame Kiffer, chef d’établissement.

Ces sacs ont été acheminés vers un nouveau dépôt pour notre association. Il se situe 11 grande rue 18380 MERY ES BOIS , siège de l’association Bois d’avant, Bois d’avenir présidé par M. Jean Claude BERNIOT.

Nous remercions vivement M. BERNIOT et ses bénévoles pour leur action en faveur de notre association.

Des bouchons pour aider la recherche

Publié le 19/01/2021 à 06:25 | 

Bernard Audat a salué l’accueil arthonnais.
Bernard Audat a salué l’accueil arthonnais.
© Photo NR

Bernard Audat qui habite au Poinçonnet est atteint par un cancer des ganglions lymphatiques. Il a voulu apporter son aide à la recherche contre le cancer et les maladies rares.
Voilà pourquoi en 2008 il a créé l’association « Les Bouchons de liège du cœur 36 » avec pour objectif de récupérer des bouchons de liège usagés et cela sur trois départements : l’Indre, le Cher et la Vienne. 
Ces bouchons récoltés sont ensuite vendus à une entreprise de recyclage et les fonds issus de cette vente sont intégralement reversés à l’association Cancen.
Plusieurs points de collectes ont été installés et chaque année ce sont plusieurs tonnes de bouchons qui sont récoltées. 
En ce début d’année 2021, Bernard Audat a ajouté un nouveau point de collecte à la mairie d’Arthon (36330).
Accueilli par la maire Pascale Bavouzet, le président est venu jeudi à Arthon déposer la boîte dans laquelle les Arthonnais et les Arthonnaises sont désormais invités à déposer massivement leurs bouchons en liège usagés.

Notre stand au Moulin d’Angibault

Nous serons présents au Moulin D’Angibault 36230 MONTIPOURET qui nous ouvre ses portes le dimanche 06 septembre 2020 dans un endroit calme et reposant pour découvrir le fonctionnement d’un moulin à eau du XIXème siècle.

Dans ce très beau cadre ,que décrit George Sand dans l’un de ses romans, nous vous ferons découvrir l’action de notre association.



Nouveauté :

Publié le 29/07/2020
L’association met en vente des produits dérivés dont les bénéfices seront intégralement reversés à CANCEN pour soutenir la recherche contre le cancer.
Ces produits seront disponibles sur notre stand.

Venez découvrir notre association …

Publié le 29/07/2020
En 2020, nous serons présents avec un stand dans les forums d’associations de l’Indre et autres évènements divers dont nous vous fournirons le calendrier prochainement.

Reprise de l’activité…

Publié le 29/07/2020
Après une interruption liée au coronavirus, l’association a repris ses activités de collecte et de tri des bouchons en liège.
Depuis le déconfinement, c’est environ 1 tonne de bouchons qui ont été collectés et triés par les bénévoles de l’association

Des bouchons pour vaincre le cancer

Publié le 11/06/2020 à 06:25 | Argenton-sur-Creuse

Guillaume Chassemy et Bernard Audat ont déposé les deux premiers bouchons.© Photo NR

La mairie de Pont-Chrétien-Chabenet et son maire, Guillaume Chaussemy, accueillent actuellement une urne destinée à collecter des bouchons en liège et synthétiques, en vue d’un recyclage à caractère caritatif. Un appel à la population de cette commune et communes voisines est lancé. Cette opération est organisée par Bernard Audat, président fondateur et bénévole de l’association les Bouchons du cœur, créée il y a plus de 10 ans et qui couvre deux départements, l’Indre et le Cher. Ces bouchons sont ensuite expédiés vers des transformateurs professionnels pour une nouvelle vie. « Ces transformateurs n’agissent qu’avec des associations caritatives, avec un but bien défini au niveau de la recherche : vaincre le cancer via l’hôpital Bretonneau de Tours », a précisé Bernard Audat.

Les bouchons peuvent ainsi être transformés pour réaliser des panneaux d’affichage, semelles orthopédiques, sièges, panneaux d’isolation verticaux et isolation par le sol. Des panneaux décoratifs font également partie des transformations au même titre que les bouchons de pêche et autres…

« La municipalité se réjouit de pouvoir faire un geste pour la recherche contre le cancer et la recherche médicale de manière générale », a laissé entendre Guillaume Chaussemy, nouveau maire de cette commune.

Chèque à l’ordre de CANCEN

Publié le 23 mai 2020.

En ce début d’année 2020, notre association « les Bouchons de Liège du Cœur 36 », a l’immense honneur de verser la somme de 2.215,00 € à l’ordre de CANCEN, dans le cadre de son programme de recherche contre le cancer.

Avec l’aide de nos nombreux bénévoles, nous avons ainsi contribué au recyclage de 7 tonnes de bouchons de liège et de 1 tonne de bouchons synthétiques.

Nous remercions toutes les personnes qui participent au recyclage des bouchons en les apportant dans nos différents points de collectes, (dont la liste est reprise sur ce site), tous les bénévoles qui participent à la collecte, au tri et toutes celles et ceux qui nous aident à charger les camions à destination des recycleurs.

Nous pouvons tous être fiers de notre engagement et de notre détermination au profit de cette belle cause d’intérêt général.❤

Notre souhait le plus cher est de pouvoir contribuer à faire avancer la recherche contre le cancer et de donner des moyens à la science et à la médecine.
Il est urgent de trouver des traitements efficaces pour toutes les formes de cancer et éviter ainsi tous les drames liés à la perte d’un être cher, comme celle de notre Aurélie chérie.❤

La deuxième vie des bouchons

Publié le 23/03/2020 à 06:25|Mis à jour le 23/03/2020 à 06:25

Les bénévoles ont accouru pour charger les 8 m³ de bouchons.
Les bénévoles ont accouru pour charger les 8 m³ de bouchons. 
© Photo NR

Après l’enlèvement, il y a trois semaines, de sept tonnes de bouchons de liège, l’association Les Bouchons de liège du cœur 36 a fait procéder, il y a quelques jours, avant le confinement, à l’enlèvement de plus de 8 m³, soit environ une tonne, de bouchons synthétiques ou faux liège. C’est un transporteur bruxellois qui est arrivé à 10 h, alors qu’il était attendu vers 14 h. Bernard Audat, président de l’association, et Jocelyne, son épouse, ont rameuté les fidèles bénévoles au local mis à leur disposition par la municipalité pour le stockage et le tri. Ces bouchons ont été livrés dans deux usines à Rivesaltes (Pyrénées-Orientales) et Nîmes (Gard) pour le compte de Vinventions France SAS, dont l’objectif est d’exploiter toutes les solutions de bouchage. Ces bouchons usagés sont restaurés sous les marques Nomarcoc et Syntek. Comme pour les bouchons de liège, la vente des bouchons synthétiques est intégralement reversée par Les Bouchons de liège du cœur 36 à l’association Cancen, basée au CHRU Bretonneau de Tours (Indre-et-Loire), pour aider la recherche sur le cancer. Il existe de nombreux points de collecte dans l’Indre, mais aussi dans le Cher et la Vienne.
Pour connaître leur localisation ou créer un point de collecte, contacter Bernard Audat, tél. 02.54.35.47.51 ou bernard.audat@wanadoo.fr ou Jocelyne Audat, tél. 06.32.14.73.55 ou jocelyne.audat@orange.fr

Les bouchons de liège ont du cœur

Publié le 28/02/2020 à 06:25 | Mis à jour le 28/02/2020 à 06:25

  • Le Poinçonnet
Voisins et sympathisants ont donné un coup de main pour charger les sept tonnes de bouchons de liège.

Voisins et sympathisants ont donné un coup de main pour charger les sept tonnes de bouchons de liège.
© Photo NR L’association Les bouchons de liège du cœur 36 a été fondée en 2008, par Bernard et Jocelyne Audat. Bernard était victime d’un cancer, lymphome, dû à la pollution atmosphérique et diagnostiqué par le professeur Philippe Colombat du CHRU Bretonneau de Tours. Il traverse encore des périodes difficiles mais consacre toujours, avec son épouse et des bénévoles de plus en plus nombreux et surmotivés, la plus grande partie de ses disponibilités à la collecte et au tri des bouchons de liège et synthétique.
Il n’est pas rare de voir de la lumière très tard, au 41 rue de La Charbonnière, dans le local mis gracieusement à la disposition de l’association par la municipalité poinçonnoise. Ce fut encore le cas la semaine dernière, pour préparer le départ, jeudi dernier, de sept tonnes de bouchons vers l’usine de recyclage Agglolux, basée à Soustons (Landes). Ils vont y retrouver une deuxième vie, principalement en isolants divers, pour l’industrie (joints…), en objets de décoration, de loisir, de bien-être.
À travers sa mission de collecte, l’association permet à la société Agglolux et à ses partenaires, de réimplanter des chênes-lièges et de collecter le liège dans les Landes. La vente permet de verser un don à l’association Cancen basée au CHRU Bretonneau, à Tours, qui finance des actions en faveur des malades atteints de cancer ou de maladies rares, accorde des bourses d’étude et de recherche aux jeunes chercheurs, améliore les conditions de vie des malades, avec des heures d’art-thérapie par exemple, et prend en charge l’hébergement des parents des patients hospitalisés. Depuis 2017, l’action de Cancen s’est portée principalement sur la recherche. En 2020, Cancen va consacrer une partie de son activité à l’immunothérapie.
Contact : Bernard Audat, 6, allée des Genêts, 36330 Le Poinçonnet, tél.02.54.35.47.51 ; e-mail : bernard.audat@wanadoo.fr

%d blogueurs aiment cette page :